Construite en 1933 pour le docteur Grégoire, cette maison est la plus petite réalisée par le célèbre architecte belge, Henry Van de Velde. Elle a été classée en 1982 et reste l’une des deux seules maisons qui restent en des mains privées. Egalement Peintre, essayiste, ensemblier a ses débuts, van de Velde évoluera d’un style personnel résultant d’une fusion entre l’Art Nouveau et l’Arts and Crafts vers l’expression pure d’un fonctionnalisme. sublimé. " Si son leitmotiv était la conception rationnelle, c’est par son souci de la la forme de plus en plus épurée au cours des ans – qu’il se distingue des nombreux adeptes de son enseignement.

Ce sont les pièces de réception de la maison qui sont consacrées aux expositions. Elles ont été maintenues dans leur état d’origine et vont faire l’objet d’une restauration à l’original en 2009. Elles abritent quelques éléments de mobilier du XXe siècle qui attestent de la fonctionnalité multiple du lieu. les œuvres sont ainsi confrontées directement à une intégration intime à à l’architecture, bien moins anonyme que celle d’un white cube et vivifiée par la présence manifeste du jardin.


Pierre Puttemans, « De Henry van de Velde et de la maison Grégoire au style international et à sa perception aujourd’hui », in Internationales, Artimo, 2001.